Home Baptême de l’icône de ND von Beauraing

Baptême de l’icône de ND von Beauraing

Baptême de l’icône de ND von Beauraing

C’était le jour de la fête du cœur immaculé de Marie : un jour providentiel, une fête à laquelle le ciel était présent, ainsi que 150 pèlerins, dont 60 de Ciney et une bonne trentaine de Walhain. Mgr Vancottem a présidé la célébration eucharistique au cours de laquelle la nouvelle icône de Notre-Dame de Beauraing a été bénie. La bénédiction proprement dite a pris place après l’homélie, prononcée par l’abbé Christophe Rouard.
Le diacre de Walhain et administrateur délégué de l’asbl Pro Maria M. Bernard Coquel a proclamé l’évangile.
Dans son homélie, l’abbé Rouard a rappelé que la date était particulièrement importante : jadis, le 22 août était le jour de la fête du cœur immaculé de Marie, aujourd’hui cette fête a été déplacée mais elle est cette année honorée par la bénédiction de la nouvelle icône de Notre-Dame de Beauraing. L’abbé a expliqué le sens de la vénération des icônes, démarche plus développée en Orient, moins dans l’Eglise latine mais qui gagnera à être développée chez nous d’autant que cela répond aux attentes de nombre de fidèles. L’abbé a expliqué qu’il a lui-même, lors d’une retraite „en peignant une icône“ animée à Beauraing par l’iconographe Astride Hild, réalisé une icône de Notre-Dame de Beauraing et que cet exercice est bien plus qu’une simple peinture, qu’il s’agit d’une prière et d’un moment spirituel au cours duquel la Vierge apparaît, se donne à voir d’une certaine manière, se rend présente à travers l’image peinte. Il a ensuite souligné l’importance du cœur d’or dans la nouvelle icône de Notre-Dame de Beauraing, ce cœur dans lequel les pèlerins peuvent venir déposer leur vie, leurs intentions de prière, ce cœur qui est lumineux car il est habité par Jésus, lumière née de la lumière.
Mgr Vancottem a ensuite béni l’image sainte, placée sur une chevalet dans le cœur de la crypte du Rosaire. Celle-ci lui a été donnée, à lui et en sa personne à l’Eglise, par l’iconographe avant la célébration. Mgr l’a donnée à son tour aux Sanctuaires de Beauraing pour qu’elle y soit vénérée. Il a béni l’image sainte en prononçant la prière de bénédiction, où l’on dit que l’image devient, par cette bénédiction, sacrée. Il l’a aspergée avec de l’eau bénite, l’a ointe avec du Sainte-Chrême et la encensée.
La célébration eucharistique a été concélébrée par une quinzaine de prêtres, dont beaucoup du secteur de Walhain.
A la fin de la célébration, l’iconographe, Mme Astride Hild, a donné quelques mots d’explication sur son icône. Elle a souligné notamment le fait que cette icône est vraiment un appel qui lui a été fait, et donc un cadeau de Marie. Elle s’est sentie appelée à réaliser cette icône, par laquelle la Vierge au Cœur d’Or veut se rendre présente, d’une nouvelle manière, à Beauraing aujourd’hui. Car une icône, comme l’abbé Rouard l’a expliqué dans son homélie, ce n’est pas une décoration, c’est une image sacrée par laquelle le ciel se rend présent, il y a une présence de Marie dans cette icône. Maintenant, a expliqué l’iconographe, les 5 enfants qui ont vu la Vierge sont décédés, ils ne témoigneront plus et Marie veut parler elle-même d’elle à travers cette icône.
L’assemblée s’est ensuite dirigée vers la Porte Sainte de la basilique Notre-Dame au Cœur d’Or, précédée par la nouvelle icône, par Marie présente par cette nouvelle icône. Marie, présente par l’icône, a passé la Porte la première, suivie du clergé et de l’assemblée. Tous se sont signés dans le grand bénitier placé à l’entrée de la basilique et ont pu vénérer l’icône avant de sortir de la basilique, en s’inclinant devant elle, en la touchant, en la baisant.

Leave a Reply

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.