“Qu’on vienne ici en pèlerinage”

C’est ce qu’a demandé Marie sous l’aubépine le 23 décembre 1932. Elle donnait ainsi le motif de ses apparitions à Beauraing. A la question “Pourquoi venez-vous ici?”, elle répondait “Pour qu’on vienne ici en pèlerinage”. Pour répondre à son appel, plus de 20 routes de pèlerinage ont été balisées. On les appelle les routes du cœur d’or. Elles ont été inaugurées le 13 avril 2013 lors d’une célébration présidée par Mgr Rémy Vancottem, évêque de Namur. La plus courte n’est autre que le chemin de quelques centaines de mètres que les cinq enfants qui ont vu la Vierge ont emprunté le premier soir des apparitions. La route des Castels, qui fait 4 kilomètres, est fléchée. Les routes les plus longues font quelques dizaines de kilomètres. On peut les parcourir à pied, en vélo… Les quatre routes renseignées sur la carte ci-dessous sont très accessibles. Elles font de 7 à 16 km. La route de Houyet (en bleu) (14 km) est la plus traditionnelle. Depuis les premiers temps, des pèlerins l’ont empruntée régulièrement et encore aujourd’hui, elle est parcourue par des groupes de pèlerins pédestres les premiers samedis et deuxièmes et troisièmes dimanches du mois à la belle saison (de mars à novembre), les deuxièmes dimanches du mois à la saison froide. On peut toujours se joindre à ces pèlerinages pédestres organisés. Les routes en vert (Wancennes) (7km) et en rouge (Martouzin) (9 km) – de même que la route des Castels et la route de Focant (18 km) – sont des boucles qui partent des Sanctuaires et aboutissent aux Sanctuaires : pas besoin donc de prévoir un transport pour rejoindre le lieu de départ une fois arrivé. La route en jaune part de Givet en France et fait environ 16 km. 



Diplôme du pèlerin de Beauraing

A son arrivée aux Sanctuaires, le pèlerin peut venir au point Info signer le grand registre des pèlerins de Beauraing et recevoir le diplôme du pèlerin de Beauraing, assorti d’une bénédiction de l’évêque de Namur, Mgr Rémy Vancottem.